« Expo 58, Jonathan Coe, éditions Gallimard | Accueil | Amazon or not amazon ? »

lundi 22 sep 2014

Commentaires

Benoit

Bon billet. D'accord avec toi en général.
Je me permets quelques petits commentaires rapides :
- Ce que je reproche à Keynes et surtout au discours keynesien d'après keynes, c'est l'aspect "macroéconomie". Fondamentalement je ne comprends pas ce que me raconte Keynes parce que je ne sais pas s'il a quelque chose à dire sur la psychologie humaine à la base des comportements des individus et des phénomènes macro. Évidemment il y a les esprits animaux...
- keynes a par exemple construit son point de vue sur l'idée que les prix ne sont pas flexibles mais des "choses" empêchent qu'ils soient flexibles. Mais pourquoi ? Il ne donne pas vraiment de réponses. Évidemment ça paraît intuitif mais c'est plus compliqué que cela en a l'air.
- il ne faut pas se moquer de Smith Adam :-) Son œuvre est beaucoup plus riche que la main invisible, d'ailleurs parfois ou souvent mal interprétée. On oublie notamment "les sentiments moraux". Dans le domaine dans lequel je travaille (inégalités et justice sociale), Smith est une référence (amartya sen s'y y réfère) : l'économie est surtout une science morale. Et penser l'économie en dehors de la philo éthique et politique n'a pas beaucoup de sens. Il n'a pas beaucoup creusé cet aspect des choses à part de dire que l'économie doit être soumis au politique et la politique à l'éthique. Banalité.
- Keynes est évidemment important. Mais je ne sais pas si c'est lui que je conseillerais absolument aux étudiants. En fait je crois que je conseillerais Amartya Sen, Piketty, akerlof et khaneman.

Merci pour ce billet en tout cas.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.